• Le Tisserin gendarme, à l'île Maurice

    Le Tisserin gendarme, à l'île Maurice

    Le Tisserin gendarme, à l'île Maurice

     

    Le Tisserin gendarme est un grand tisserin muni d'un bec fort.

    En période de reproduction, le dimorphisme sexuel est bien marqué.
    Le mâle nuptial est remarquable par ses couleurs, qui varient suivant les sous-espèces.

    Le mâle de la ssp type cucullatus est plus sombre que les autres.

    Il a la tête couverte d'un capuchon, noir sur la face et les côtés, et châtain sur la nuque.

    Le Tisserin gendarme, à l'île Maurice

     

    Le noir de la gorge descend en pointe sur le haut de la poitrine tandis que le châtain de la nuque esquisse un collier sous le capuchon.

    Le fort bec noir se fond dans la face noire.

    L'iris de l'œil est rouge vif.
    Sur les parties supérieures très contrastées se mêlent le jaune et le noir en proportions égales.

    Les ailes et la queue, assez courtes, sont d'un brun vert-olive avec des liserés jaunes aux pennes.

    Les pattes sont roses.
    Les parties inférieures sont d'un jaune plus ou moins lavé de châtain.

    Le Tisserin gendarme, à l'île Maurice

     

    Le plus souvent, c'est le haut de la poitrine, au contact de la cravate noire, et les flancs, qui sont les plus colorés.

    Le ventre et les sous-caudales peuvent être jaune d'or.

    Certains mâles très marqués ont le dessous du corps entièrement d'un châtain-orange prononcé.
    Les mâles des autres sous-espèces se reconnaissent à l'aspect de la tête.

    Chez le mâle abyssinicus de la corne de l'Afrique, le châtain est beaucoup plus discret.

    Le Tisserin gendarme, à l'île Maurice

    Chez nigriceps, du centre-est, la nuque est jaune. Chez collaris, du centre-ouest, la nuque est noire, ce qui fait que le capuchon est tout noir et contraste bien avec le jaune du reste du corps.

    Enfin, chez spilonotus du sud du continent, calotte et nuque sont jaunes et la nuance châtain est inexistante.

    Le mâle non nicheur ressemble à la femelle, excepté le mâle "collaris" qui n'a pas de plumage inter-nuptial.
    La femelle nuptiale, plus petite que le mâle, a un plumage beaucoup plus pâle et beaucoup moins contrasté.

    Le dessus et les côtés de la tête sont olive avec un sourcil jaune intercalé.

    Le bec est bicolore, avec la mandibule supérieure noirâtre et l'inférieure grise à base corne.

    L'iris est rouge.
    Les parties supérieures sont d'un gris-brun assez froid, nuancé d'olive et tacheté de sombre.

    Les ailes sont brun-olive sombre avec des liserés jaunâtres aux rémiges et aux couvertures, la queue est olive.
    Les parties inférieures sont jaunes, souvent jaune franc au niveau de la gorge et du haut de la poitrine et moins jaunes plus loin, parfois blanchâtres nuancées de jaune, avec des variations soit individuelles, soit liées à la sous-espèce.

    Les pattes sont roses.

    Certaines femelles peuvent avoir des plumes "de type mâle" dispersées dans le plumage.
    La femelle inter-nuptiale est moins jaune dessous.

    La poitrine et les flancs sont gris-beige, le ventre et les sous-caudales blancs.
    Le juvénile ressemble à la femelle, mais son bec est clair et son iris brun.

    L'immature est intermédiaire entre le juvénile et l'adulte de son sexe.

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :