• Robert le Diable

     

    Robert le Diable

    De taille relativement modeste (40 à 50 mm ), cette "Vanesse" fait partie de la grande Famille des Nymphalidae (130 espèces en France).

    L'espèce est largement répandue, plutôt commune, mais elle n'est pas du genre à pulluler. Le "C-blanc" a 2 générations annuelles et présente un dimorphisme saisonnier assez net, mais très en deçà de celui de la "Carte géographique" (Araschnia levana) dont la première génération est orangée et la seconde noire (voir site)

    Robert le Diable

     

    Concrètement ce papillon hiverne à l'état adulte, et se réactive dès les premières belles journées de Mars. L'accouplement et la ponte font suite, parfois dès les premiers jours du printemps, comme en 2012. Cette première génération, qualifiée de vernale (= d'hiver !) apparaît en juin-juillet et se distingue des géniteurs par une teinte générale plus claire. La seconde génération, dite estivale, va au contraire donner des individus assombris qui écloront à la fin de l'été. Ce sont eux qui hiverneront, et donneront la première génération de l'année suivante ... la boucle s'en trouvant ainsi bouclée !

    Robert le Diable

    Le dimorphisme sexuel est assez peu marqué, les femelles se distinguant par une taille plus avantageuse, une coloration générale plus claire, et un abdomen censément plus volumineux en raison des œufs "en instance". Comme vous le verrez les chenilles se développent sur diverses plantes, arbres, et arbustes, mais cet éclectisme est souvent plus théorique que pratique.

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Février à 17:55

    Merci à toi de nous faire connaitre le nom et dans tous les détails ces papillons que j'aime observer et prendre en photos sans en savoir bien souvent le nom 

    !

    Bon dimanche par chez toi Nadya !

    Nicole

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :